Oberlé vu par Carole Zalberg

Publié le par GG

"C'est un ogre qui semble couver sous sa silhouette ÉNORME toutes les vies qu'il a vécues.
 C'est un mélange incroyable de raffinement extrême et de crudité truculente, gargantuesque c'est vrai, mais pas seulement. Il fait le méchant, l'insensible, et par moment une infinie douceur, une gentillesse aussi grosse que lui s'écoulent de sa bouche, de son regard....

Il a aussi cette façon bien à lui d'occuper l'espace, tel un roi un peu las d'être roi.

Il ne s'assoit pas, il se pose, s'étale, prend place. J'ai noté par ailleurs sa curiosité, sa capacité à relever le trait particulier de quiconque passe devant lui. Il est là et contemple, scrute comme au spectacle, avec un peu d'ironie, beaucoup d'esprit, mais sans vraie méchanceté."

Carole Zalberg, écrivain

Publié dans Gerard Oberlé

Commenter cet article